Entreprises

Industrie bois au charbon ensemble !

Avant la fin de ce premier trimestre, Industrie Bois Rousseau, en Périgord vert, sera allié au Bourguignon Bordet pour devenir un groupe leader du charbon végétal en Europe.

Suzanne BOIREAU-TARTARAT - 14 février 2020
______

La négociation engagée entre les carbonisateurs Bordet, industriel basé en Côte d’Or, et Industrie Bois Rousseau, qui emploie 50 salariés à Dussac, augure d’un rapprochement entre ces deux sociétés complémentaires. L’opération a pour objectif de consolider le marché grâce à de fortes synergies métiers afin de se hisser dès cette année parmi les trois principaux leaders français et européens du charbon végétal. Le nouveau groupe réaliserait un chiffre d’affaires consolidé d’une quinzaine de millions d’euros. Depuis 1958, Industrie Bois Rousseau fait cohabiter deux métiers à forte croissance : la fabrication de clôtures et piquets en bois de châtaignier, activité prisée du fait d’un intérêt croissant pour des produits naturels et écologiques ; et celle de charbon végétal à usage de cuisson, destiné aux barbecues et aux restaurateurs. 

Ces charbons de bois relèvent d’un procédé de carbonisation pyrolyse que l’entreprise a été la première à introduire en France : le résultat de haute qualité, très pur, n’engendre ni goudrons ni fumées. L’impact de production est négligeable grâce à un système de dépollution performant installé en 2000. L’engagement environnemental de l’entreprise passe aussi par l’activité d’exploitation forestière (abattage, débardage) qui lui permet d’assurer sa matière première. Sur un site de plus de 20 ha qui comprend un bâtiment couvert de 40 000 m2 pour abriter tout le stock, elle gère
l’intégralité de ses approvisionnements avec sa propre flotte de transport et revendique un an de stock de matière première pour la fabrication de charbon de bois et de clôtures. 

Développement durable de la filière

Bordet, industriel de référence de la carbonisation avec un rayonnement à l’international, produit depuis 1860 un charbon végétal à partir de déchets de bois issus de forêts locales écogérées, ceci grâce à son processus de fabrication Carboépuré® : en circuit fermé, il garantit une production zéro rejet avec un rendement élevé et une teneur en carbone à plus de 90 %. Précurseur en matière de cogénération, il assure son autonomie en chauffage et électricité. Il s’adresse lui aussi aux restaurateurs et utilisateurs de barbecue, mais surtout à la dépollution et l’amendement des sols avec ses biochars ou biofertilisants ; et à l’industrie, avec ses charbons actifs. 

Le savoir-faire commun de carbonisation, mais aussi la complémentarité des offres et des marchés lient les deux entités : l’une se renforce autour de la chimie verte, l’autre autour des charbons de cuisson et de la clôture. Cyril Flores, président du Groupe Bordet, et Philippe Rousseau, président d’Industrie Bois Rousseau, y voient une opportunité de renforcer leur cœur de métier tout en poursuivant la conquête de nouveaux marchés, notamment en terme de dépollution et de chimie verte. « C’est cette synergie qui va nous rendre incontournables ». Avec une matière première issue de la forêt et des modes de productions soucieux de protéger cette ressource, le futur groupe s’inscrit dans une logique durable, avec des produits 100 % traçables. De quoi devenir l’acteur majeur d’une filière qui doit beaucoup à la nature.