Sortir en Gironde

Fête du fleuve : vogue en liberté

Et c’est parti pour une nouvelle édition de Bordeaux fête le fleuve du 20 au 23 juin. Cette année, le rendez-vous festif et populaire, en plus de ses animations habituelles – grands voiliers, balades fluviales, spectacle pyrotechnique - s’inscrit dans la saison culturelle Liberté !

Nathalie VALLEZ - 11 juin 2019
______

Les grands voiliers vont bientôt s’amarrer aux quais bordelais. Attraction principale de la fête du fleuve, cette flotte accueille les Bordelais
à leur bord. Des quatre mâts tels que le Sedov ou le Kruzenshtern, un patrouilleur, un fameux trois-mâts ou encore des voiliers bordelais se prêtent à la visite et ouvrent d’emblée à la ville vers de nouveaux horizons. Et bien sûr, les balades fluviales sont à l’honneur pendant cette période, à bord des bateaux plus connus tels que le River Cruise, le Burdigala, l’Arawak, etc. Sans oublier des activités nautiques telles que la pratique du canoë, de l’aviron, du stand-up paddle, ou encore la traditionnelle traversée de Bordeaux à la nage. Une embarcation en particulier va retenir toutes les attentions : le tonneau, conçu par Jean-Jacques Savin, avec lequel il a traversé l’Atlantique. Une sorte de capsule spatiale orange fabriquée à Arès qui a mis 122 jours pour relier les Canaries aux Caraïbes. Un fabuleux périple sans voile, ni moteur, à la seule force des courants. Revenu le 29 avril dernier, ce septuagénaire commente son exploit avec malice : « Une traversée où l’homme ne serait pas capitaine de son bateau, mais passager de l’océan ». Ce tonneau ivre de liberté est en adéquation avec la saison culturelle dans laquelle s’inscrit la fête du fleuve.

Titouan Lamazou œuvre en liberté

Deux parcours d’exposition sont proposés au public. Les Bateaux de la Liberté sont présentés sur de grands panneaux recto-verso sur les quais face aux Quinconces. Ce sont en tout 16 bateaux qui ont marqué l’histoire de Bordeaux qui sont représentés. Autre exposition, Horizon Liberté ! se déploie au musée de la Mer et de la Marine. Celle-ci aborde une partie historique avec des relations croisées entre Bordeaux et les états-Unis du temps de La Fayette, une partie plus culturelle avec des photos et archives de grands navigateurs et une plus sociale en parlant des migrations à travers des œuvres. Parmi elles, Road to Exile de l’artiste Barthélémy Toguo témoigne d’odyssées maritimes. Ce sont les peintures de Titouan Lamazou, qui sera présent pour l’événement, qui dessinent le fil conducteur entre ces trois séquences. 

Le fleuve s’enflamme et résonne

Rive droite, la fête se fait gourmande au jardin botanique. Cinq chefs ont travaillé avec les équipes pour mettre en avant la gastronomie locale. « à la table du paysage » propose un parcours dégustation au cœur du jardin. Bordeaux fête aussi cette année les vins blancs, secs, doux ou crémants en présence de 80 vignerons et 19 appellations. Car célébrer le fleuve est avant tout une fête. Celle-ci commence par échappée belle, les feux d’artifice tant prisés des Girondins et un dragon de feu qui avait déjà marqué
les esprits pour la fête du vin. Celui-ci, encore plus majestueux, se jouera par un double spectacle lumineux et musical entre le miroir d’eau et le fleuve, pendant que le spectacle pyrotechnique enflammera le ciel de Bordeaux. Plusieurs concerts sont à découvrir durant la fête, dont Arthur H pour l’ouverture, les Carmina Burana donnés par l’ONBA, avec la
présence de 300 choristes ou encore Jain qui viendra clore les festivités.