Gironde Actus

BoostCampus 47 c’est reparti !

La nouvelle édition du concours de projets innovants du Campus Numérique 47, BoostCampus 47, se tiendra les 16 et 17 octobre prochain, à Agen. Jean Dreuil, président de Campus Numérique 47, nous en explique les contours.

Par Chantal BOSSY - 3 juillet 2020
______

Echos Judiciaires Girondins : Pourquoi et pour qui ce concours, nommé BoostCampus 47 ?
Jean Dreuil : « Depuis 2018, le Campus Numérique 47, la French Tech Lot-et-Garonne et leurs partenaires organisent le concours de startups du Lot-et-Garonne, « Le BoostCampus 47 », afin de permettre aux porteurs et porteuses de projets de concrétiser leur développement grâce à un accompagnement personnalisé. Il s’adresse à ceux et à celles qui ont un lien avec le numérique, quel que soit leur niveau d’étude, leur statut professionnel ou encore leur âge. »

EJG : Pourriez-vous rappeler les modalités du concours ?
J. D. : « Le dépôt des dossiers de candidatures est fixé au 20 septembre 2020. Si le dossier est retenu, les porteurs ou porteuses seront conviés à participer au concours les 16 et 17 octobre au Campus Numérique 47. 
À l’issue de ces deux journées de travail, les dossiers seront exposés au jury composé d’entrepreneurs reconnus et de partenaires du Campus qui récompensera trois projets. À ce jour, ont confirmé leur présence au sein du jury : Lucia Navy (Caisse des Dépôts), Sébastien Goyer (Prévifrance), Marc Etcheverry (GEOSAT), Constant Ducos (The Chill Company), Rémi Gilbert (Comerso) et moi-même. Pour candidater : www.boostcampus47.fr. »

EJG : Concrètement, quelle est l’originalité de ce concours ?
J. D. : « Durant les deux jours, chaque porteur ou porteuse de projet ou équipe projet sera accompagné par un e-coach individuel et par des experts qui les suivront tout au long du BoostCampus, sous le regard bienveillant des autres participants. »

EJG : Quelle dotation ?
J. D. : « Le jury sélectionnera les lauréats qui pourront intégrer gratuitement l’incubateur du Campus Numérique 47 pour une durée de 6 à 12 mois. En cas de coup de cœur, un quatrième lauréat pourra profiter de trois mois d’accompagnement gratuit.»

EJG : Que comprend l’incubation au Campus Numérique 47 ? Quels en sont les atouts ?
J. D. : « Elle comprend un accompagnement individuel et personnalisé par notre équipe et des coaches entrepreneurs. Elle dispense des formations hebdomadaires par des experts du domaine. Autre atout : la présence des étudiants et professeurs de l’école d’ingénierie informatique In’tech Sud installée dans les locaux. Elle propose un bureau individuel et l’accès à des salles de réunion et aux espaces détente du Campus. Enfin, elle apporte le soutien de tous nos partenaires. »

EJG : Comment appréhendez-vous les retours sur les concours passés ? Quel âge ont vos lauréats ? Dans quels domaines exercent-ils ?
J. D. : « Selon les témoignages dont nous disposons, certains projets seraient restés dans les cartons sans cet outil de développement. Nous entendons devenir une boîte à idée ! Nous avons la chance d’accueillir des porteurs de projets de tous les âges, tous les sexes, et tous les secteurs professionnels. Certains sont des entrepreneurs déjà aguerris, d’autres souhaitent créer leur propre emploi, d’autres encore parviennent à concilier un emploi salarié et cette période d’incubation. Les domaines, eux aussi, sont variés : commerce en ligne, objets connectés, plate-forme de mise en relation… Le seul maître-mot doit être l’innovation ! »

EJG : Pourriez-vous évoquer les travaux que vous avez réalisés sur le site de 5 000 m2 ?
J. D. : « Les travaux portés par le Conseil départemental de Lot-et-Garonne sont en effet sur le point de s’achever. Il s’agissait avant tout de rendre fonctionnel et accueillant ce bâtiment, anciennement l’École normale, bâti en 1883. Nous avons souhaité mettre l’accent sur les liens entre les différents pôles du Campus : formation, incubation et tiers-lieu représentent autant d’usagers qui doivent pouvoir se rencontrer et échanger facilement. L’amphithéâtre, pouvant accueillir près de 170 personnes, a également été modernisé et pourra accueillir dès la rentrée événements et séminaires. »